Auditoire de Joinville ( Haute Marne ) , tribunal , historial et reconstitutions


Aller au contenu

Menu principal:


dans les années 1440-1544

Huit siècles d'histoire

Joinville dans les années 1440-1544


Un nouvel essor

..........La Guerre de Cent Ans s'achève : en 1441 Antoine de Lorraine fait allégeance à Charles VII. En 1473, René baron de Joinville devient duc de Lorraine. La reprise de l'activité économique est favorisée par la période de paix qui commence, elle se marque par une expansion démographique, une reconstruction agricole et un essor des échanges. Cette forte croissance perdure de 1470 à 1550.


Miséricorde d'une stalle XVe de Saint-Laurent

Le chanoine d'Allichamp

La chapelle Sainte-Anne

...........La chapelle Sainte-Anne du cimetière (1504) est la première création artistique élaborée au sein de la bourgeoisie joinvilloise et la seule construction somptuaire de Joinville qui n'est pas due à la famille seigneuriale. Elle se place au carrefour de deux époques : elle appartient encore au gothique flamboyant, mais déjà la perspective s'introduit avec quelques motifs annociateurs des temps nouveaux.

..........Un magistrat, Gérard d'Allichamp le père, est mentionné comme lieutenant du bailli royal de Chaumont. Vers 1480 il prend la direction du grenier à sel de Joinville. Il meurt quelques années après. Son fils, également prénommé Gérard, y est déjà chanoine depuis plusieurs années. C'est lui qui, avec sa mère devenue veuve, décide d'édifier cette chapelle.

La chapelle Sainte-Anne



Un donateur : Pierre Fisseux

Verrières de la chapelle sainte-Anne

Les Guise

..........A partir de 1509 Joinville appartient à la famille de Guise, branche cadette de la Maison de Lorraine. L'ascension de cette lignée est rapide et fait de Joinville une petite capitale régionale en Champagne du sud. Le château du Grand Jardin est édifié à partir de 1535.

..........Dans la charte de 1524, Claude de Lorraine regrette que "Joinville demeure inhabitée et dépopulée" et souhaite voir "réparer, embellir et décorer notre dite ville et que volontiers les étrangers s'y viennent loger et habiter pour le repopulement d'icelle…" Par ailleurs il obtient la suppression de la juridiction de maire qui relève désormais de son prévôt. La ville jusqu'en 1682 est administrée par un procureur de ville et trois échevins élus.

Le Grand Jardin qui donna son nom au château

La grande salle

aaaaa



POUR NOUS CONTACTER : | auditoiredejoinville@free.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu